Position actuelle:Français > Voyage

Le charme caché de Nanxun

2016-09-29 10:51:08 La Chine au présent

Le charme caché de Nanxun

WANG WENJIE, membre de la rédaction

Chaque ville antique a son âme et son propre charme. Parmi les six grandes villes antiques au sud du Yangtsé, Nanxun est relativement peu visitée. Dénuée de la renommée de Wuzhen et Zhouzhuang, ou de la forte ambiance artistique de Xitang, ainsi que du bel habitat de Tongli, ou encore de la longue histoire de Luzhi, Nanxun a pour atout son architecture combinant les styles oriental et occidental, son calme et ses habitants sereins.

Un paradis pour les photographes

Construite en 1252, la ville antique de Nanxun est située à Huzhou, dans le nord de la province du Zhejiang. On peut diviser la zone touristique en deux tronçons : la partie nord est calme, où se trouvent Baijianlou (les Cent immeubles) et l'ancienne résidence de Zhang Jingjiang ; la partie sud est beaucoup plus animée, et pleine de sites touristiques. Une petite agglomération est nichée entre les deux parties ; on peut la dépasser sans s'en apercevoir.

Moitié tranquillité, moitié vacarme : ce contraste est rare dans les autres villes antiques. Il faut absolument passer une nuit à Nanxun pour ne pas manquer l'aube splendide à Baijianlou. Les bus de groupes touristiques s'arrêtent généralement près de l'entrée sud de la zone touristique, ainsi la plupart des visiteurs commencent leur voyage dans ce tronçon, n'ayant pas d'occasion de voir le moment le plus touchant de Baijianlou. Certains font même l'impasse sur le nord de la ville par manque de temps. Si l'auberge que j'ai réservée n'est pas tout proche de Baijianlou, j'aurai au moins la possibilité d'y passer rapidement.

Selon la légende, Baijianlou a été construit par Dong Fen, un homme originaire de Nanxun, qui assumait les fonctions de ministre des Rites pendant le règne de Wanli (1573-1620) des Ming (1368-1644). Ce site d'à peu près 400 mètres de long est appelé « Cent immeubles » parce qu'il y avait à l'origine une centaine de bâtiments. Les habitants vivent dans la tranquillité sur les rives, pas du tout dérangés par les visiteurs, et engagent même la conversation avec ceux qui admirent leur maison.

Aux premières lueurs de l'aube, Baijianlou ressemble à une peinture chinoise le long du cours d'eau. Au lever du soleil, le brouillard se disperse petit à petit, apportant des nuances à chaque morceau de paysage. En se promenant sur les dalles grises, on sent partout la fraîcheur, et le temps semble passer moins vite. Une vieille dame lave des vêtements, des bateliers draguent les algues, les lanternes rouges flottent au vent, des chaises en bambou brun, des pétales qui tombent en voltigeant… On n'a pas besoin de chercher une chose à observer, chaque arrêt du regard constitue une image merveilleuse. Très peu de passants empruntent la route, et le petit matin à Baijianlou est considéré comme un paradis pour les photographes.


On vous propose aussi…

Radio en ligne

Infos du jour

Either scripts and active content are not permitted to run or Adobe Flash Player version 11.4.0 or greater is not installed.

Get Adobe Flash Player
Infos du jour en vidéo 2018-01-11

Commentaires plus populaires

Aube
Aube

le developement de transport en Chine est vraiement mervailleux!

Muhoza
Muhozainternaute

Salut ! Je suis Burundaise, j'aime beaucoup l'émission du cours de chinois j'ai envi de savoir dialoguer avec quelqu'un le Chinois.

Mots clés

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise