Position actuelle:Français > Voyage

La solution à la crise malienne réside dans des concertations nationales (INTERVIEW)

2016-08-09 11:19:17 国际在线

La solution à la crise malienne réside dans des concertations nationales, alors que l'accord de réconciliation de mai 2015 tarde à porter ses fruits, estime l'ancien ministre malien des Affaires étrangères, Tiébilé Dramé, dans un entretien accordé à Xinhua.

La solution à cette crise qui s'aggrave chaque jour "n'est ni à Bruxelles, ni à Washington, ni à Paris, ni à New York. Elle est à Bamako. Elle réside dans des concertations nationales", soutient le président du Parti pour la renaissance nationale (PARENA, opposition) et ancien principal négociateur de l'accord préliminaire de Ouagadougou de juin 2013 qui avait permis la tenue d'élections présidentielle et législatives.

Il se réjouit que l'ancien ministre de la Défense, Soumeylou Boubèye Maïga, l'un des principaux soutiens du président Ibrahim Boubacar Keïta, partage sa position et celle de l'opposition républicaine, "à savoir que sans consensus national, il ne sera pas possible d'appliquer l'accord d'Alger".

Cet accord de paix et de réconciliation a été signé en 2015 par le gouvernement et les groupes armés de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA, ex-rébellion) et de la Plateforme (groupes d'autodéfense).

Or, "14 mois après la signature de l'accord de paix, il n'y a malheureusement au Mali ni paix ni réconciliation nationale", déplore l'ancien ministre.

"La situation générale du pays est beaucoup plus dégradée qu'elle ne l'a jamais été. Le sang coule au Mali comme jamais avant. Plusieurs centaines de Maliens et d'étrangers sont morts en douze mois", souligne-t-il, en avertissant : "Il est urgent d'ouvrir les yeux. Le pays risque de couler".

"Devant la détérioration continue de la situation générale du pays, devant la multiplication des attaques sanglantes contre nos forces et leurs camarades étrangers, devant la recrudescence des affrontements intercommunautaires et des assassinats ciblés, devant la situation dangereuse dans la région de Mopti, devant les tensions qui s'accumulent dans la région de Tombouctou, devant l'impasse du processus de paix consécutive au soulèvement de Gao et à la nouvelle guerre de Kidal, aujourd'hui plus qu'hier, des concertations nationales sont indispensables pour sauver le pays, pour le stabiliser et le remettre sur les rails", conclut M. Dramé.

On vous propose aussi…

Radio en ligne

Infos du jour

Either scripts and active content are not permitted to run or Adobe Flash Player version 11.4.0 or greater is not installed.

Get Adobe Flash Player
Infos du jour en vidéo 2018-01-11

Commentaires plus populaires

Aube
Aube

le developement de transport en Chine est vraiement mervailleux!

Muhoza
Muhozainternaute

Salut ! Je suis Burundaise, j'aime beaucoup l'émission du cours de chinois j'ai envi de savoir dialoguer avec quelqu'un le Chinois.

Mots clés

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise