Position actuelle:Français > Voyage

Les universités sud-africaines plongées dans une crise de financement

2015-10-27 07:20:16 CRI

Les universités sud-africaines sont plongées dans une crise de financement suite à leur tentative infructueuse pour augmenter les frais d'inscription, a déclaré dimanche le ministre de l'Éducation supérieure et de la Formation, Blade Nzimande.

D'après M. Nzimande, les universités sud-africaines sont confrontées à un déficit de 3 milliards de rands (environ 222 millions de dollars), car leur projet de relèvement des frais d'inscription a avorté en raison de boycotts des étudiants.

Suite à une vague massive de protestations contre l'augmentation des frais universitaires, le président Jacob Zuma a annoncé vendredi qu'il n'y aurait aucune augmentation des frais d'inscription à l'université en 2016.

Si cette annonce de M. Zuma a été un soulagement pour tous les étdiants, elle n'a été accompagnée d'aucune indication sur la manière dont serait comblé le manque à gagner pour les universités.

Dimanche, l'Alliance démocratique (DA,opposition) a appelé à amender le budget national pour combler l'insuffisance de recettes de l'éducation supérieure.

La DA a accusé le gouvernement de n'avoir pas réglé cette crise de financement au moment opportun dans son Programme budgétaire à moyen terme (MTBPS), présenté au Parlement par le ministre des Finances, Nhlanhla Nene, deux jours avant la décision de M. Zuma d'imposer un moratoire sur l'augmentation des frais universitaires.

L'échec du ministre des Finances à évaluer et régler de manière appropriée cette crise de financement de l'éducation supérieure dans le MTBPS indique en outre que le gouvernement n'a pas l'intention d'alléger le fardeau financier que supportent les étudiants, a affirmé la DA.

D'après le Sunday Times, M. Nzimande lui-même a reconnu qu'il ne savait pas où il trouverait l'argent pour combler le déficit.

"Nous devons trouver l'argent quelque part. En ce moment, nous demandons à notre directeur général du Trésor et à l'éducation supérieure de réfléchir en commun à la manière de trouver cet argent car nous ne pouvons pas laisser nos universités dans les difficultés, a déclaré M. Nzimande.

Trouver l'argent pour financer un gel des frais universitaires sera "difficile", a déclaré M. Nzimande.

Dimanche, les étudiants ont fait voeu de poursuivre leur lutte pour une transformation de l'éducation vers la gratuité.

Malgré l'accalmie des protestations après que le président Zuma eut exclut toute augmentation des frais universitaires en 2016, des manifestations ponctuelles se sont poursuivies dans plusieurs universités ces deux derniers jours.

Les étudiants réclament une éducation de qualité et gratuite et l'abolition du racisme institutionnalisé.

Les étudiants de l'université du Nord-Ouest réclament que l'Afrikaans ne soit pas utilisé et imposé aux étudiants.

Les manifestations nationales se poursuivent depuis deux semaines avec pour slogan "Les frais doivent baisser", depuis l'annonce par les universités de plans d'augmentation des frais universitaires de 10 % à 50 % en 2016.

Ces manifestations ont été entachées de violences dans de nombreuses régions du pays, en particulier vendredi lorsque des milliers d'étudiants se sont réunis devant le bâtiment de l'Union, siège du gouvernement à Pretoria.

La police a utilisé des gaz lacrymogènes, des balles de caoutchouc et des grenades assomantes pour disperser les étudiants qui tentaient d'envahir le bâtiment de l'Union. La police a confirmé l'arrestation de sept étudiants.

Le Congrès national africain (ANC) s'est déclaré en faveur des étudiants.

S'adressant aux étudiants à Jeffrey's Bay dans la province du Cap Est dimanche, le secrétaire général de l'ANC, Gwede Mantashe, a déclaré que les demandes des étudiants manifestants étaient valides.

"Nous devons pouvoir financer une éducation gratuite car elle n'est pas un coût mais un investissement pour l'avenir. Les étudiants sont l'avenir de notre pays", a déclaré M. Mantashe.

Toutefois, un calendrier approprié devrait être trouvé pour parvenir à l'objectif de l'éducation gratuite, a estimé M. Mantashe. 

On vous propose aussi…

Radio en ligne

Infos du jour

Either scripts and active content are not permitted to run or Adobe Flash Player version 11.4.0 or greater is not installed.

Get Adobe Flash Player
Infos du jour en vidéo 2018-06-22

Commentaires plus populaires

Aube
Aube

le developement de transport en Chine est vraiement mervailleux!

Muhoza
Muhozainternaute

Salut ! Je suis Burundaise, j'aime beaucoup l'émission du cours de chinois j'ai envi de savoir dialoguer avec quelqu'un le Chinois.

Mots clés

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise