Position actuelle:Français > Actualités > Analyses

APN : pollution, corruption et réforme, dossiers prioritaires de Li Keqiang

2015-03-05 19:41:42 CRI

La 12e Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois) a entamé jeudi matin sa troisième session annuelle au Grand palais du Peuple, à Beijing. Lors de la séance d'ouverture, le Premier ministre chinois Li Keqiang a présenté le rapport d'activité du gouvernement. Ce rapport, qui sera examiné par les 3 000 députés pendant les 10 prochains jours, a relaté le bilan de l'année passée du travail du gouvernement, ainsi que le plan pour cette année.

En 2014, le PIB chinois a augmenté de 7,4%, pour dépasser les 10 000 milliards de dollars. Une croissance inférieure à l'objectif gouvernemental, qui était de 7,5%, soit la plus faible expansion annuelle depuis 1990. La Chine supporte toujours des risques de récession. Alors quel est l'objectif de croissance pour 2015 ? Li Keqiang :

« Les objectifs essentiels prévus cette année pour le développement économique et le progrès social sont les suivants : une augmentation du PIB d'environ 7 %, une hausse des prix à la consommation d'environ 3 %, ainsi que la création de plus de 10 millions d'emplois dans les agglomérations urbaines... »

Selon Li Keqiang, ce taux de croissance correspond tant aux besoins qu'aux capacités de la Chine.

« Si ce rythme de croissance se maintient durant une période suffisamment longue, il devrait donner à la modernisation de notre pays des bases matérielles plus solides et constituer une garantie pour l'emploi. Grâce à l'augmentation de la proportion représentée par les services dans le PIB, à la multiplication des petites et micros entreprises et à l'augmentation du volume de notre économie, un taux de 7 % devrait permettre de réaliser quasiment le plein emploi. Chaque région doit faire preuve d'initiative, exploiter à fond son potentiel et réaliser de meilleures performances en tenant compte de ses conditions propres. »

Cette année est la deuxième année d'approfondissement de la réforme en Chine. Pour le gouvernement chinois, la réforme est également un bon remède pour résoudre le problème économique. Li Keqiang.

« Les vérités ultimes sont simples : celui qui possède le pouvoir ne doit pas l'exercer à sa guise. Cette année, nous continuerons à supprimer ou décentraliser un certain nombre de catégories d'approbation administrative, supprimerons toutes les catégories d'approbation non administrative, tout en établissant un système de gestion des approbations administratives. Nous établirons une liste négative pour l'accès au marché et publierons la liste des pouvoirs des instances gouvernementales provinciales et la liste de leurs attributions, pour que les organismes administratifs agissent strictement dans le cadre de leurs attributions légales, sans dépasser les limites de la légalité. Il faut obtenir, par la réduction des pouvoirs des administrations, un regain de dynamisme du marché. »

Le principe de l'État en vertu de la loi, concept souligné par le Comité central du Parti communiste chinois depuis l'année dernière, constitue aussi une partie importante du rapport de Li Keqiang.

« Faire de l'ordre constitutionnel la norme du pouvoir politique et de l'ordre légal, celle du pouvoir administratif, afin que toute l'activité gouvernementale soit soumise à la légalité. Tout acte administratif doit avoir une base légale ; aucune administration ne doit agir en dehors de la légalité. »

On vous propose aussi…

Radio en ligne

Commentaires plus populaires

Aube
Aube

le developement de transport en Chine est vraiement mervailleux!

Muhoza
Muhozainternaute

Salut ! Je suis Burundaise, j'aime beaucoup l'émission du cours de chinois j'ai envi de savoir dialoguer avec quelqu'un le Chinois.

Mots clés

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise