Position actuelle:Français > Actualités > Analyses

La réforme financière de la ZLE de Shanghai : favorable à l'économie réelle

2015-02-16 19:39:24 CRI

La zone de libre-échange (ZLE) de Shanghai, inaugurée en septembre 2013, a lancé récemment une nouvelle mesure de la réforme financière. Selon les « Règles d'application du contrôle des financements transfrontalières dans la ZLE de Shanghai », les entreprises et les établissements financiers, établis dans cette zone, pourront désormais chercher des fonds auprès des pays étrangers.

D'après Zong Liang, vice-directeur du Département de recherche de la finance internationale de la Banque de Chine, cette réforme favorisera le financement des entreprises. 

« Le coût élevé du financement est actuellement un problème majeur pour les entreprises de notre pays. Mais dans le marché d'outre-mer, le coût du financement est moins élevé, soit pour les RMB soit pour les monnaies étrangères. Par exemple le taux d'intérêt du dollar américain est presque 0, pareil pour l'euro et le yen. Même pour le RMB, le coût du financement dans le marché d'outre-mer est beaucoup moins élevé qu'en Chine. Alors si les entreprises pouvaient chercher des fonds auprès des pays étrangers, la difficulté du financement serait résolue, ainsi que les établissements financiers chinois rechercheraient eux-aussi la réforme. »

Les nouvelles règles ont non seulement ouvert une nouvelle voie du financement, mais aussi élargi la limite de l'étendue du financement pour les entreprises. Elles pourront rassembler les fonds équivalant à deux fois leurs capitaux, au lieu d'une fois.

Wang Jianxin, vice-directrice de la section de la Banque du Développement de Pudong dans la ZLE de Shanghai, a exprimé elle-aussi son optimisme sur la mise en oeuvre de ces règles.

« Si l'on traite les affaires des financements transfrontalières, Il faut seulement une demi-heure pour introduire des fonds. A condition, certes, que tous les documents nécessaires soient bien préparés. Et le plus important, c'est qu'on peut économiser environ 50% des coûts. Après le financement, le développement de nos produits financiers sera plus facile. D'ailleurs, ces produits dimimueront également les coûts des entreprises. »

Une autre mesure favorable aux entreprises dans la réforme est que l'approbation préalable des recherches des fonds est annulée, faisant place à la surveillance durant et après les opérations. Les emprunteurs peuvent décider eux-même la façon de lever les capitaux étrangers, ainsi que le délai de l'emprunt et le type de devises. Cela est une des preuves de la réforme administrative du gouvernement chinois depuis plus d'un an. Selon Zong Liang, cette mesure est favorable à l'innovation du secteur financier et à celle des autres branches d'activités:

« Auparavant l'approbation préalable amenait beaucoup d'influence négative. On ne pouvait rien faire avant d'obtenir l'autorisation. Alors bien des innovations des affaires ou des opérations ont été étranglées. Mais maintenant, si l'appel des capitaux est inscrit dans le régistre et qu'il satisfait à certaines conditions requises, les entreprises peuvent l'opérer sans autorisation préalable. Cela simplifie les procédures à suivre pour les entreprises.”

Enfait, il y a plus d'un an que le gouvernement chinois prête une grande attention au tarissement des capitaux et au coût élevé du financement pour l'économie réelle. La banque centrale de Chine a pris une série de mesures afin que les capitaux puissent aider davantage le développement de l'économie réelle. D'après Zhang Xin, président de la succursale de la banque centrale chinoise à Shanghai, la réforme financière de la ZLE de Shanghai a un but pareil.

« Nous avons établi un système de gestion des comptes originaires de la ZLE qui poursuit instantanément toutes les transactions, 24 heures sur 24 heures. Toutes les données de toutes les banques sont réunies dans ce système à la disposition de la banque centrale chinoise. Ainsi est établi un système de surveillance commun durant et après les opérations réunissant la banque centrale, l'office de change, et toutes les banques chinoises. Après cette réforme, les entreprises pourront rassembler les fonds équivalant à deux fois de leurs capitaux. En plus de cela, les banques ainsi que les institutions financières pourront obtenir les capitaux du coût de revient modeste. J'espère bien que l'économie réelle en profite. »



On vous propose aussi…

Radio en ligne

Infos du jour

Either scripts and active content are not permitted to run or Adobe Flash Player version 11.4.0 or greater is not installed.

Get Adobe Flash Player
Infos du jour en vidéo 2018-04-02

Commentaires plus populaires

Aube
Aube

le developement de transport en Chine est vraiement mervailleux!

Muhoza
Muhozainternaute

Salut ! Je suis Burundaise, j'aime beaucoup l'émission du cours de chinois j'ai envi de savoir dialoguer avec quelqu'un le Chinois.

Mots clés

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise