Position actuelle:Français > Actualités > Analyses

La baisse du prix du pétrole : Influence sur l'économie chinoise

2015-01-27 20:51:45 CRI

La Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR) a annoncé lundi une baisse des prix de vente au détail de l'essence et du gasoil de respectivement 365 yuans (environ 52 euros) et 350 yuans (environ 50 euros) par tonne. Il s'agit de la treizième baisse consécutive des prix des carburants, depuis juillet 2014.

Dans le cadre du régime chinois de tarification entré en vigueur en 2013, les prix des carburants sont ajustés lorsque les prix internationaux du pétrole brut varient de plus de 50 yuans par tonne sur une période de dix jours ouvrables. Depuis le début de l'année 2015, le cours du pétrole brut continuent de reculer, en franchissant la barre des 50 dollars le baril à New York et à Londres. Alors que les prix des carburants chinois ont gagné, le 26 janvier, leur deuxième chance d'ajustement pour cette année.

Cet ajustement, qui est entré en vigueur le 27 janvier, a fait baisser les prix de référence au détail de 0,27 yuan par litre pour l'essence et de 0,30 yuan par litre pour le gasoil. Après la baisse, le prix par litre pour l'essence le moins cher est retombé à moins de 6 yuans dans la plus part des villes chinoises. La dernière fois que le prix de l'essence avait atteint ce niveau, s'était en2009.

La baisse des prix est bien sûr une bonne nouvelle pour les consommateurs. Notre journaliste a interviewé quelques citoyens.

« Après la baisse, je peux épargner à peu près 300 yuans par mois. Ça fait beaucoup. »

« La baisse des prix, c'est toujours cool. Les coûts de revient, comme les frais de circulation des marchandises, s'abaisseront considérablement. »

Enfait, l'influence de la baisse du prix du pétrole sur l'économie réelle ne se limite pas à la baisse des coûts de revient. Selon les « Perspectives économiques mondiales », rapport publié récemment par la Banque mondiale, la baisse du prix du pétrole peut contribuer à la croissance économique et la diminution des pressions inflationnistes et financières, pour les pays importateurs de pétrole.

Pour Han Wenke, directeur de l'Institut de recherche sur l'énergie affilié à la CNDR, la baisse du prix du pétrole peut également juguler le développement des industries hautement polluantes. Han Wenke.

« Auparavant, le prix du baril de pétrole touchait 100 dollars. Mais maintenant, il est au-dessous de 50 dollars. La Chine importe chaque année 300 millions de tonnes de pétrole. 50 dollars d'épargne par baril, on peut économiser beaucoup d'argent. D'ailleurs, après la baisse du prix du pétrole, quelques industries hautement polluantes, comme l'industrie chimique du charbon ou d'autres industries qui consomment beaucoup de charbons, connaîtront une diminution. Parce que les coûts sont devenu relativement plus élevés. »

Wu Yuetao, assistant du président du Centre d'échanges économique de la Chine, a fait un calcul plus précis.

« On a fait un simple calcul. En 2014, le prix du pétrole importé s'est abaissé de 10 dollars par baril. Donc notre coût de revient s'est abaissé au total de 20 milliards de dollars. Si le prix du pétrole connaissait encore une réduction de 25 dollars en 2015, notre coût de revient économisé atteindrait 50 milliards de dollars. C'est énorme. »

Bien que les consommateurs et de nombreux experts se réjouissent des baisses consécutives des prix des carburants en Chine, ces baisses auront une influence limité sur l'économie chinoise selon certains points de vues. Dans l'histoire, quand le prix du pétrole baisse de 10%, la croissance économique du pays importateur de pétrole augmente de 0.1% à 0.5%. Cependant selon les « Perspectives économiques mondiales », l'augmentation de ce genre en Chine ne sera que de 0.1% à 0.2%. D'après Han Xiaoping, analyste en chef du site web « China Energy », comme le pétrole n'occupe qu'un pourcentage limité dans la consommation d'énergie en Chine, la baisse des prix des carburants n'aura qu'une influence limitée pour stimuler l'économie chinoise.

« Les baisses consécutives des prix des carburants ont commencé en juillet 2014. Mais selon les statistiques, le PIB de l'année 2014 n'a pas augmenté en raison de cela. Le pétrole n'occupe qu'un pourcetage de moins de 18% de l'énergie primaire consommée dans notre pays. Donc les baisses des prix influent d'une manière assez limitée sur l'économie chinoise. Pour nous, c'est seulement le prix de l'essence qui est plus bas. Et c'est tout. »



On vous propose aussi…

Radio en ligne

Infos du jour

Either scripts and active content are not permitted to run or Adobe Flash Player version 11.4.0 or greater is not installed.

Get Adobe Flash Player
Infos du jour en vidéo 2018-06-12

Commentaires plus populaires

Aube
Aube

le developement de transport en Chine est vraiement mervailleux!

Muhoza
Muhozainternaute

Salut ! Je suis Burundaise, j'aime beaucoup l'émission du cours de chinois j'ai envi de savoir dialoguer avec quelqu'un le Chinois.

Mots clés

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise