Position actuelle:Français > Actualités > Analyses

Ebola : nouvelle aide financière de la Chine contre l’épidémie

2014-12-05 10:16:41

Ce mardi 2 décembre, le gouvernement chinois a signé un accord avec le Programme des Nations unies pour le développement -le PNUD- afin d'injecter six millions de dollars dans le fonds spécial des Nations unies destiné à lutter contre le virus Ebola. 

Le président chinois Xi Jinping a rendu public récemment de nouvelles mesures d'assistance pour la lutte contre Ebola. C'est déjà la quatrième fois depuis le déclenchement de l'épidémie. Ces six millions de dollars font justement partie de ces nouvelles mesures, et seront versés aux missions spéciales des Nations unies pour la lutte contre Ebola. Alain Noudehou est le coordinateur de l'Onu et le représentant en Chine du PNUD.

 « Deux secteurs des missions de l'Onu bénéficieront de ces six millions de dollars. D'un côté, ce sera pour stopper la propagation du virus, de l'autre pour aider les communautés dans les pays ouest-africains à se rétablir rapidement après l'épidémie. Donc d'un côté, ces fonds pourront être utilisés pour la provision des équipements de contrôle, mais aussi d'équipements de protection pour les personnels des hôpitaux, des équipements dont les hôpitaux ont vraiment besoin. Deuxièmement, pour aider les communautés concernées à devenir plus résistantes, lorsqu'elles seront en face d'une situation similaire dans le futur. »

Depuis le déclenchement de l'épidémie d'Ebola, la Chine a fait quatre dons (en avril, en août, en septembre et en octobre). Des dons d'une valeur totale de 750 millions de yuans. Dans le même temps, du personnel médical chinois -au total 700 personnes- a été dépêché dans 13 pays africains ou organisations internationales, comme l'Organisation mondiale de la santé ou l'Union africaine. Objectif : apporter une assistance dans le travail de lutte contre Ebola. Le nouvel accord signé par la Chine et l'Onu incarne la motivation de la Chine et son engagement dans cette lutte mondiale. Alain Noudehou, le coordinateur de l'Onu et le représentant en Chine du PNUD :

 « Ce qui nous réjouit est de constater le rôle de leadership que la Chine a joué dans cette lutte. La Chine a fourni beaucoup de ressources pour arrêter la propagation du virus. Elle a déjà versé plus de 750 millions de yuans dans la lutte mondiale contre Ebola : 6 millions de dollars pour le Programme alimentaire mondial, 2 millions de dollars pour l'Organisation mondiale de la santé et encore 6 millions de dollars alloués après la signature de ce nouvel accord. Tout cela va largement aider les missions de l'Onu dans les pays ouest-africains à résoudre les problèmes clés. »

Zhang Xiangchen est le ministre assistant du Commerce. Il représentait la Chine lors de la signature de l'accord. Et a profité de l'occasion pour apporter quelques éclaircissements sur le prochain plan d'assistance chinois. Selon lui, le travail sera ciblé sur la promotion d'une coopération médicale entre la Chine et l'Afrique, sur le long terme. Comme par exemple l'envoi d'équipes de conseillers médicaux, des formations en matière de santé publique, des recherches conjointes sur l'origine et la prévision des maladies tropicales ou encore la création d'un centre de contrôle et de prévision des maladies en Afrique. Par ailleurs, tout le travail de rétablissement après l'épidémie fait également partie du plan de la Chine. Zhang Xiangchen, le ministre assistant du Commerce.

 « En ce qui concerne notre prochain plan, la Chine n'arrêtera pas son assistance tant que l'épidémie ne sera pas éliminée. Nous sommes axés essentiellement sur la promotion d'une coopération complète et sur le long terme entre la Chine et l'Afrique dans le domaine de la santé publique. L'objectif est d'aider les pays africains à augmenter leurs capacités à prévenir et à gérer les maladies contagieuses qui surviennent et à améliorer le système de sécurité en matière de santé publique. Dans le même temps, les autorités chinoises vont encore envisager une assistance post-Ebola, c'est-à-dire de poursuivre le soutien dans la construction du système sanitaire, des infrastructures et la reprise de l'économie dans des pays frappés par l'épidémie. »

Rappelons que le Sierra Leone, la Guinée et le Libéria sont les trois pays les plus frappés économiquement par le virus Ebola. D'après la Banque mondiale, le coût de l'épidémie pour les finances publiques de ces trois pays s'élève déjà à près d'un demi-milliard de dollars et creuse d'importants trous dans leur budget. 

On vous propose aussi…

Radio en ligne

Infos du jour

Either scripts and active content are not permitted to run or Adobe Flash Player version 11.4.0 or greater is not installed.

Get Adobe Flash Player
Infos du jour en vidéo 2018-04-02

Commentaires plus populaires

Aube
Aube

le developement de transport en Chine est vraiement mervailleux!

Muhoza
Muhozainternaute

Salut ! Je suis Burundaise, j'aime beaucoup l'émission du cours de chinois j'ai envi de savoir dialoguer avec quelqu'un le Chinois.

Mots clés

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise