Position actuelle:Français > Actualités > Analyses

Accueil prudent du plan d'investissement de Juncker (ANALYSE)

2014-11-27 20:36:43 xinhua

"J'ai parlé à un certain nombre d'investisseurs privés, et leur ai demandé ce qui les arrête d'investir", a-t-il poursuivi. "J' ai parlé à un grand investisseur institutionnel la semaine dernière, possédant plus de 600 milliards de livres sous gestion, et il m'a dit que très souvent les projets gouvernementaux sont fantaisistes. Ils ne voient pas de rendement réel. Comment pouvons-nous faire pour avoir des projets plus attrayants pour les investisseurs privés?"

Guy Verhofstadt, chef du groupe libéral ADLE, a insisté sur le fait que les investissements devaient être soutenus par des réformes structurelles dans les Etats membres. "Les réformes du marché du travail devraient peut-être être une condition nécessaire à l'obtention des fonds", a-t-il suggéré, soulignant la nécessité d'achever les marchés européens uniques du numérique, de l'énergie et des capitaux. "Sans cela, les fonds seront perdus à grande échelle", a-t-il déclaré. Il a également proposé d'exempter d'impôts le recours au fonds, afin d'attirer davantage d'investissements privés.

Au nom du groupe d'extrême gauche GUE/NGL, Dimitrios Papadimoulis, s'est adressé à M. Juncker: "Le paquet que vous avez présenté, ce sont juste des paroles vides de sens. 16 milliards d'euros viennent du budget de l'UE et 5 milliards de la Banque européenne d'investissement. Il n'y a pas un seul euro d'argent frais dans ce paquet. Vous avez promis de créer un effet de levier qui multiplierait le fonds par 15. En cette période de stagnation et de récession dans la zone euro, aucun économiste au monde ne peut y croire".

La majorité de ce fonds sera probablement dépensée en Europe du Sud, en plein crise depuis 2008. Cependant, M. Juncker était ferme en affirmant que le choix des projets qui pourrait bénéficier du fonds ne serait pas réduit à une série de listes de souhaits des Etats membres individuels.

"Les silos géographiques n'aideront personne", a-t-il déclaré au PE. "La croissance en France, c'est bon pour l'Italie, et la croissance en Europe du Sud, c'est bon pour l'Allemagne. Nous sommes tous dans le même bateau. Nous devrons tous nous soutenir mutuellement."

On vous propose aussi…

Radio en ligne

Infos du jour

Either scripts and active content are not permitted to run or Adobe Flash Player version 11.4.0 or greater is not installed.

Get Adobe Flash Player
Infos du jour en vidéo 2018-06-22

Commentaires plus populaires

Aube
Aube

le developement de transport en Chine est vraiement mervailleux!

Muhoza
Muhozainternaute

Salut ! Je suis Burundaise, j'aime beaucoup l'émission du cours de chinois j'ai envi de savoir dialoguer avec quelqu'un le Chinois.

Mots clés

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise