Position actuelle:Français > Actualités > Chine

Commentaire : plusieurs opportunités pour améliorer la relation commerciale entre la Chine et le Japon

2018-08-17 20:35:31 CRI

A l'occasion du 40e anniversaire de la signature du Traité de paix et d'amitié Chine-Japon, le Premier ministre chinois Li Keqiang et son homologue japonais Shinzo Abe se sont adressé des messages de félicitation. Les deux dirigeants sont d'accord pour approfondir la coopération mutuellement bénéfique, et de promouvoir le développement à long terme de la relation entre les deux pays, sur des bases saines et solides.

Dans une tribune signée le 8 mai 2018 dans le journal japonais Asahi Shimbun et intitulée "Pour que la cause de la paix et de l'amitié entre la Chine et le Japon reparte sur de bons rails", M. Li Keqiang a déclaré : "Bien qu'il y ait des dizaines de vols directs entre Beijing et Tokyo chaque jour et qu'il n'y ait qu'un peu plus de trois heures de vol entre les deux villes, nous avons parcouru un long chemin ces dernières années pour améliorer et développer les relations sino-japonaises." Aujourd'hui, la relation améliorée entre les deux pays a finalement connu une nouvelle opportunité, surtout en matière de commerce.

En 1990, 160 entreprises japonaises sont venues investir en Chine, et en 2001, le nombre a atteint 1 600, c'est-à-dire que 10% des entrepreneurs japonais à l'étranger ont installé des entreprises en Chine. En 2004, l'Union européenne et les Etats-Unis sont devenus les deux premiers partenaires commerciaux de la Chine, et le Japon est tombé troisième. Mais il convient de noter qu'en 2007, le volume global du commerce sino-japonais a atteint 27 900 milliards de yens, et la Chine a dépassé pour la première fois les Etats-Unis pour devenir le premier partenaire commercial du Japon. Dès lors, les entreprises japonaises ont trouvé que la Chine n'était plus « l'usine du monde », mais « le marché du monde » : un marché qui a pris forme avec la plus grande potentialité. Plusieurs entreprises japonaises prévoyantes ont ainsi changé leurs stratégies en Chine, et ont offert des produits et services ciblés pour le marché chinois.

En 40 ans, le plus important caractère de la relation entre la Chine et le Japon est leur échange commercial étroit. La Chine est, depuis 11 ans, le plus grand partenaire commercial du Japon. En 2017, le volume des exportations japonaises pour la Chine a battu un nouveau record, à 14 890 milliards de yens, soit une hausse de 69% par rapport à l'année 2005. D'ailleurs, plus de la moitié des plats surgelés importés au Japon viennent de la Chine, et la plupart des produits préférés des consommateurs japonais, tels que les oignons, les anguilles, les vêtements, les jouets, et les articles de sports, sont produits en Chine. Pour les supermarchés et les restaurants japonais, les « produits chinois » désignent des produits de bonne qualité et à bas prix.

Au cours du premier semestre de 2018, le Japon comptait plus de 4 millions de voyageurs chinois, qui sont les plus nombreux par rapport aux voyageurs d'autres pays étrangers.

Selon des experts japonais, la société japonaise connaît une dépendance envers l'économie chinoise.

La croissance stable de l'économie chinoise apporte de grandes opportunités pour les entreprises japonaises, et exerce une influence sur les dispositions stratégiques globales des entreprises japonaises, surtout dans le secteur de l'automobile. Le volume de vente des véhicules en Chine figure, depuis 9 ans, au premier rang mondial. Les constructeurs d'automobiles japonais ont vendu en 2017 plus de 4,83 millions de véhicules en Chine, occupant 17% du volume des ventes total du marché chinois. Les entreprises japonaises sont en train d'optimiser leurs dispositions en Chine.

La Chine est puissante au niveau international dans les secteurs, tels que l'intelligence artificielle et la cyber-finance, tandis que la Japon a accumulé des expériences solides dans, par exemple, la production de puces électroniques, la médecine et le système d'assurance vieillesse. Ces secteurs ont apporté de grandes opportunités pour améliorer la qualité de la relation commerciale entre les deux pays.

Les dirigeants de deux pays ont promis de contribuer à la prospérité et la stabilité régionales et internationales, et ont proposé une vision plus large pour améliorer la relation commerciale sino-japonaise. Par exemple, les négociations sur le libre-échange entre la Chine, le Japon et la République de Corée, la coopération sino-japonaise sur les marchés tiers, et les projets de construction de la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures. Sur une base gagnant-gagnant, la voie de la coopération commerciale de deux pays s'élargira au fil du temps, et ces derniers apporteront une nouvelle contribution à la prospérité et la stabilité asiatiques, ainsi que la paix et le développement du monde entier.


On vous propose aussi…

Radio en ligne

Commentaires plus populaires

Aube
Aube

le developement de transport en Chine est vraiement mervailleux!

Muhoza
Muhozainternaute

Salut ! Je suis Burundaise, j'aime beaucoup l'émission du cours de chinois j'ai envi de savoir dialoguer avec quelqu'un le Chinois.

Mots clés

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise