Position actuelle:Français > Actualités > Chine

Davantage de diplômés chinois choisissent de travailler dans les villes de deuxième rang

2017-07-24 14:50:02 国际在线

Après avoir obtenu son diplôme à l'université Tsinghua cet été, Xu Yingqiang a quitté Beijing pour travailler dans une entreprise de produits chimiques de Chengdu, dans la province chinoise du Sichuan (sud-ouest).

"Dans les villes comme Chengdu, je peux toujours poursuivre mes rêves, mais sans toutes les difficultés", explique ce diplômé de 24 ans.

Cette année, le nombre de diplômés universitaires chinois devrait attendre 7,95 millions, soit une augmentation de 300.000 par rapport à l'année dernière, selon le ministère de l'Education.

Au lieu de se bousculer dans les mégapoles comme Beijing, Shanghai et Guangzhou, davantage d'étudiants envisagent de commencer leur carrière dans les villes de deuxième rang, dont les capitales provinciales et villes côtières, selon une enquête récente.

Le sondage mené par Zhaopin.com, l'un des principaux sites de recrutement en Chine, montre que 37,5% des jeunes diplômés chinois souhaitent travailler dans des villes de deuxième rang, alors que 29,9% préfèrent les villes de premier rang.

"Il y a quelques années, seuls quelques étudiants diplômés d'universités d'autres villes que Chongqing venaient passer un entretien d'embauche, mais cette année nous avons reçu de nombreuses personnes détentrices d'un master ou d'un doctorat venant de Beijing, Shanghai et Guangzhou", explique Huang Zuge, responsable des ressources humaines dans une société d'Internet à Chongqing.

ECONOMIE EN PLEIN ESSOR

D'après des données du Bureau d'Etat des statistiques, outre Beijing, Shanghai, Guangzhou et Shenzhen, huit métropoles plus petites sont entrées dans le club des villes possédant un PIB supérieur à 1.000 milliards de yuans (148 milliards de dollars) en 2016, dont Chongqing, Chengdu, Wuhan, Suzhou et Hangzhou.

Le développement économique rapide des villes de deuxième rang est le principal facteur attirant les jeunes diplômés, d'après Su Hainan, vice-président de l'Association nationale pour l'étude sur le travail.

Hangzhou, capitale de la province chinoise du Zhejiang (est) et ville hôte du sommet du G20 en 2016, a établi un record avec une croissance à deux chiffres pendant sept trimestres consécutifs en 2015 et 2016.

Cette ville, qui abrite le siège du géant de l'e-commerce Alibaba, est réputée pour le développement du commerce en ligne. Ses exportations transnationales d'e-commerce ont atteint 5,27 milliards de dollars de janvier à novembre 2016.

Chengdu, capitale du Sichuan, compte les bureaux de 278 sociétés inscrites sur la liste Fortune Global 500 et représente une ville clé pour l'initiative "la Ceinture et la Route".

"Je pense que Chengdu continuera de profiter de l'initiative 'la Ceinture et la Route' et je prévois de grandes opportunités commerciales avec l'avènement de la Zone pilote de libre-échange de Chine (Sichuan)", note Xu Yingqiang.

La zone de libre-échange du Sichuan a été lancée en avril, et plus de 7.000 nouvelles entreprises se sont enregistrées à Chengdu ces trois derniers mois.

POLITIQUES FAVORABLES

Outre la croissance économique, la mise en oeuvre de politiques favorables à l'emploi dans ces villes attire les jeunes diplômés.

Changsha, capitale de la province du Hunan (centre), offre des subventions au logement et de subsistance comprises entre 6.000 et 15.000 yuans aux détenteurs de différents types de diplômes.

Les personnes possédant un doctorat qui travaillent à Changsha ont accès à 60.000 yuans de subventions quand elles achètent leur premier logement dans cette ville.

Liu Xuezhi, analyste de la Banque des communications, explique que l'adoption de politiques favorables à l'emploi répond au besoin de développement novateur des villes de deuxième rang.

Le gouvernement de la municipalité de Chongqing (sud-ouest) a financé 595 programmes d'entrepreneuriat, distribuant 16 millions de yuans de subventions et réduisant de 30 millions de yuans les frais de garantie depuis 2015, selon le département municipal d'administration et de services pour l'emploi.

Les ressources humaines de haute qualité sont devenues un moteur important de la transformation industrielle et de la modernisation des villes de niveau intermédiaire, selon Liu Yuanchun, économiste et vice-président de l'université Renmin de Chine.

On vous propose aussi…

Radio en ligne

Commentaires plus populaires

Aube
Aube

le developement de transport en Chine est vraiement mervailleux!

Muhoza
Muhozainternaute

Salut ! Je suis Burundaise, j'aime beaucoup l'émission du cours de chinois j'ai envi de savoir dialoguer avec quelqu'un le Chinois.

Mots clés

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise