Position actuelle:Français > Actualités > Chine

La France invite les institutions financières chinoises à déplacer leurs sièges à Paris après le Brexit

2016-12-12 23:22:16 国际在线

Christian Noyer, gouverneur honoraire de la Banque de France, a déclaré lundi à Beijing que Paris inviterait les institutions financières chinoises à déplacer à Paris leurs sièges européens depuis Londres dans le cadre du Brexit.

Le Brexit a conduit un grand nombre d'acteurs financiers à préparer des stratégies alternatives d'accès au marché européen. Les établissements financiers installés au Royaume-Uni, qui a été choisi comme tête de pont pour l'accès au marché unique des services financiers par un grand nombre d'acteurs, ne pourront plus offrir directement depuis Londres leurs services en Europe continentale.

M. Noyer a indiqué, lors d'une conférence de presse organisée lundi soir à Beijing, que parmi les options possibles de relocalisation des activités financières, Paris occupait une place de choix pour plusieurs raisons.

Premièrement, les régulateurs français sont capables de traiter efficacement les activités complexes et les situations de tension sur les marchés financiers.

Deuxièmement, l'écosystème financier de Paris présente une grande diversité. Paris est la seule capitale financière d'Europe continentale à disposer en un lieu unique d'une taille critique pour l'essentiel de ces activités. Elle est aussi le premier pôle de gestion d'actifs d'Europe continentale.

Troisièmement, la France est le pays le plus attrayant de l'Union européenne pour la création de nouveaux projets industriels, car elle concentre le plus grand nombre d'entreprises industrielles et d'institutions financières de taille mondiale.

La France, au coeur du projet européen, est pleinement mobilisée en faveur de l'approfondissement de l'Union européenne, notamment à travers l'Union des marchés des capitaux, a-t-il souligné.

Certains atouts de la place de Paris présentent également un intérêt particulier pour les relations financières entre la France et la Chine. Paris est la place principale offshore en renminbi (RMB) de la zone euro, a indiqué M. Noyer, précisant que la France avait réalisé plus de 40% des transactions de la zone euro libellées en RMB et que 50% des échanges entre la France et la Chine étaient libellés en RMB.

Par ailleurs, afin de conforter l'attrait de Paris, les autorités françaises ont mis en oeuvre un ensemble de mesures, notamment à travers la baisse de l'impôt sur les sociétés de 33% à 28% d'ici à 2020 et l'extension du régime des impatriés de 5 à 8 ans dans le cadre de la loi de finances actuellement en discussion, a-t-il ajouté.

M. Noyer a effectué une visite en Chine du 8 au 12 décembre dans le cadre de la mission de promotion de la place financière de Paris. Il a rencontré les responsables du ministère chinois des Finances, de la Commission de supervision bancaire de Chine, de la Commission de contrôle bousier de Chine et de plusieurs grandes banques chinoises.

On vous propose aussi…

Radio en ligne

Commentaires plus populaires

Aube
Aube

le developement de transport en Chine est vraiement mervailleux!

Muhoza
Muhozainternaute

Salut ! Je suis Burundaise, j'aime beaucoup l'émission du cours de chinois j'ai envi de savoir dialoguer avec quelqu'un le Chinois.

Mots clés

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise