Position actuelle:Français > Actualités > Monde

Marco Polo, premier Occidental à déclarer que le Tibet fait partie de la Chine, selon un chercheur chinois

2017-06-22 06:51:34 国际在线

Hao Shiyuan, chercheur à l'Académie des Sciences sociales de Chine (CASS), a affirmé au cours d'une récente visite en Espagne que dès le 13e siècle, Marco Polo, qui a voyagé pendant 17 ans en Chine, avait été le premier Occidental à déclarer que le Tibet fait partie de la Chine.

M. Hao, directeur de l'Institut d'Ethnologie et d'Anthropologie de la CASS, s'est rendu en Espagne avec une délégation pour assister à une conférence intitulée "Histoire et actualité du Tibet".

Selon Marco Polo, le Tibet était gouverné par la Chine dès la dynastie Yuan (1271-1386), comme en atteste son œuvre "Le Livre des Merveilles du Monde".

"Le Tibet est une vaste terre où les gens ont leur propre langue et leurs propres idoles. Mais toutes leurs affaires sont placées sous la gestion de l'empereur Yuan", écrit-il.

Au cours de la conférence, M. Hao a également présenté la situation du Tibet avant et après 1959, année où cette région autonome a été pacifiquement libérée.

Avant la réforme démocratique de 1959, le Tibet était une théocratie féodale reposant sur l'exploitation des serfs, un système plus sombre encore que les âges sombres de l'Europe médiévale. Les fonctionnaires, les aristocrates et les Lamas, qui représentaient à peine 5 % de la population, exerçaient un monopole absolu sur toutes les terres cultivées, les pâturages, les montagnes, les rivières et la plupart des troupeaux. Les autres 95 % de la population étaient des serfs et des esclaves, qui ne possédaient ni moyens de production ni liberté individuelle.

En 1904, lorsque les colons britanniques ont envahi le Tibet pour la deuxième fois, un journaliste de l'armée, Edmund Candler, a révélé la véritable nature de la société tibétaine, similaire en tous points au servage du Moyen-Âge européen.

"Les moines sont les seigneurs, les paysans sont leurs serfs", écrit Edmund Candler dans son livre "La Face cachée de Lhassa".

Aucune école au sens moderne n'existait à l'époque ; l'éducation était monopolisée par les monastères, et moins de 2 % des enfants y avaient accès.

A présent, a souligné M. Hao, le Tibet dispose d'un système éducatif moderne et complet, adapté aux conditions locales, allant de la maternelle à l'université en passant par la formation continue et professionnelle.

Hao Shiyuan a notamment cité les derniers chiffres datant de 2016, qui révèlent que le Tibet possède six établissements d'enseignement supérieur, 127 collèges et lycées, et 826 écoles primaires, qui accueillent au total plus de 500 000 étudiants. Quelque 98,9 % des enfants vont à l'école primaire, et 23,4 % des jeunes ont accès à l'université. Le taux d'analphabétisme est tombé à 1,2 %, et la durée moyenne des études chez les gens de plus de 15 ans est passée à 7,3 ans.

L'année dernière, le Tibet a continué à enregistrer une croissance à deux chiffres, et les conditions de vie des habitants ont continué à s'améliorer, avec un revenu annuel moyen par personne de 27 875 yuans (4 082 dollars américains) dans les villes, soit 10 % de plus que l'année précédente, et de 9 316 yuans dans les campagnes, soit 13 % de plus que l'an dernier.

La modernisation du Tibet reste cependant un défi de taille pour le gouvernement chinois, car développer une région située à plus de 4 000 m d'altitude est un travail pionnier, qui ne peut s'appuyer sur aucun modèle préexistant, a souligné M. Hao.

M. Hao et sa délégation ont rencontré le 16 juin le président de la Commission constitutionnelle du Sénat espagnol, Juan Jose Lucas. La veille, ils s'étaient rendus à une conférence de l'Institut Confucius de Barcelone. 

On vous propose aussi…

Radio en ligne

Infos du jour

Either scripts and active content are not permitted to run or Adobe Flash Player version 11.4.0 or greater is not installed.

Get Adobe Flash Player
Infos du jour en vidéo 2018-01-23

Commentaires plus populaires

Aube
Aube

le developement de transport en Chine est vraiement mervailleux!

Muhoza
Muhozainternaute

Salut ! Je suis Burundaise, j'aime beaucoup l'émission du cours de chinois j'ai envi de savoir dialoguer avec quelqu'un le Chinois.

Mots clés

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise