Position actuelle:Français > Actualités > Monde

Le Congo priorise les investissements face à la chute du prix du pétrole

2015-01-11 13:30:11 xinhua

Le Congo fait les frais de la chute du prix du pétrole sur le marché international, à l' instar d'autres pays africains dont les économies dépendent en majorité des ressources pétrolières.

Devant cette situation, le gouvernement congolais a décidé de poursuivre le financement des chantiers prioritaires comme ceux liés aux 11èmes Jeux africains prévus en septembre prochain à Brazzaville.

Il y a également les chantiers de construction des douze hôpitaux généraux dans les différents départements du pays, ainsi que ceux du programme de construction des infrastructures de base dans l'arrière-pays dit municipalisation accélérée.

Pour ce qui concerne les infrastructures liées au cinquantenaire des jeux africains, l'on peut citer à titre indicatif, les travaux de construction du complexe sportif de Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville.

Exécutés en plusieurs modules par les sociétés chinoises Zhengwei, Synohydro et CSCEC, ces travaux sont estimés à près de 380 milliards de francs CFA (760 millions USD) sans compter ceux des voies d'accès au stade.    

En dehors de ces priorités, le gouvernement congolais a pris un certain nombre de mesures pour assouplir le choc de la baisse des revenus pétroliers.

Déjà en juillet dernier, il a procédé à la réduction du budget de l'Etat exercice 2014 qui était passé de 4.132.920.000.000 francs CFA (8,26 milliards USD) à 3.932.932.000.000 francs CFA (7, 86 milliards USD).

Ce budget initial devait être conforté par les recettes liées à l'entrée en production du gisement Moho Nord, ainsi que de certains champs miniers.

Le pétrole participe à près de 70% aux recettes budgétaires du pays. En 2014, la production pétrolière nationale attendue était de 98 millions de barils.

Pour l'année 2015, le gouvernement congolais a rééquilibré le budget de l'Etat en le faisant passer de 3.639.834.000.000 francs CFA (7,27 milliards USD) à 3.069.750.000.000 francs CFA (6,13 milliards USD). 

Economiste de formation, Guentez Otalobvi estime qu'au regard de cette conjoncture pétrolière défavorable, les pays tributaires de l'or noir comme le Congo vont connaître une baisse des recettes budgétaires et auront des difficultés à financer leurs dépenses.

"Si ces pays veulent maintenir leurs dépenses, ils seront obligés de contacter la dette ou réduire le train de vie de l'Etat. Le taux de croissance va chuter. Pour les pays disposant des réserves financières, cette baisse n'affectera pas leurs économies. Mais, au cas où la baisse persiste, ces pays vont connaître la récession. Du point de vue micro économique, cette situation avantage les entreprises utilisant les produits dérivés du pétrole, car elles vont augmenter leur production et réduire le chômage", explique-t-il.   

Pour le vice-président de la Banque mondiale pour l'Afrique le Sénégalais Makhtar Diop, la baisse du prix du pétrole présente des conséquences négatives sur des pays producteurs et exportateurs comme le Congo.

"Pour les pays importateurs de pétrole, l'effet est positif. Parce que les pays importateurs voient leurs cours d'importation des produits pétroliers se réduire malheureusement les pays exportateurs comme le Congo font face à cela. Dans les deux sens, cela est atténué et corrigé un peu par l'évolution du coût du dollar qui s'est apprécié fortement contre l'euro et le franc CFA. Ce qui fait que cela réduit un petit peu l'impact de la baisse du prix des produits pétroliers sur les pays exportateurs", soutient- il.

S'exprimant au cours d'une récente visite à Brazzaville, il souligne qu'"il va falloir peut-être ralentir certains investissements qui étaient prévus pour pouvoir justement faire face à cette baisse des recettes".

Makhtar Diop précise que le Congo a un niveau de réserves assez élevé qui lui permet de faire face au niveau de la balance des paiements à la réduction.


On vous propose aussi…

Radio en ligne

Infos du jour

Either scripts and active content are not permitted to run or Adobe Flash Player version 11.4.0 or greater is not installed.

Get Adobe Flash Player
Infos du jour en vidéo 2018-01-11

Commentaires plus populaires

Aube
Aube

le developement de transport en Chine est vraiement mervailleux!

Muhoza
Muhozainternaute

Salut ! Je suis Burundaise, j'aime beaucoup l'émission du cours de chinois j'ai envi de savoir dialoguer avec quelqu'un le Chinois.

Mots clés

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise