Position actuelle:Français > Actualités > Monde

La Cour européenne des droits de l'homme doit se prononcer sur le cas Lambert

2015-01-09 05:27:45

La Cour européenne des droits de l'homme doit se prononcer dans un à deux mois sur les appareils de maintien en vie de Vincent Lambert, un Français de 38 ans, tétraplégique et entièrement dépendant suite à un accident de la route survenu le 29 septembre 2008.

La cour s'est rassemblée en fait mercredi pour une audience de Grande Chambre de 17 juges, afin de décider d'intervenir ou non dans l'exécution d'un arrêt rendu le 24 juin 2014 par le Conseil d'Etat, le juge administratif suprême de la France. Cet arrêt autorise l'enlèvement des appareils de maintien en vie de M. Lambert.

Le dossier controversé résulte notamment d'une famille divisée, puisque les parents du patient, Pierre et Viviane Lambert, s'opposent à la décision du médecin de leur fils, décision qui implique de mettre fin au programme d'alimentation et d'hydratation artificielle qui maintient jusqu'à présent Vincent Lambert en vie dans une unité spéciale de l'Hôpital universitaire de Reims.

Dans un communiqué de presse daté du mercredi 7 janvier, la cour explique que Docteur Kariger, le médecin chargé du cas de M. Lambert, a pris cette décision en 2013, après que les aides-soignants eurent remarqué de la part du patient une augmentation de la résistance aux soins quotidiens.

La décision du docteur Kariger a été prise avec l'accord de Rachel Lambert, la femme du patient, et se base sur la "loi Leonetti", la loi française traitant des droits du patient et des procédures de fin de vie. Cette loi permet expressément l'arrêt des traitements lorsque ces derniers reflètent une "obstination déraisonnable" et que le pronostic du patient maintenu en vie est très défavorable.

Or, les parents de Vincent Lambert ont à plusieurs reprises demandé des injonctions afin d'annuler la décision du médecin, lequel a reçu deux fois l'ordre des juges de ré-exécuter le programme d'alimentation et d'hydratation.

La femme du patient, son neveu et l'hôpital universitaire de Reims ont fait appel au Conseil d'Etat, qui a jugé la décision de docteur Kariger légale et a rejeté les demandes des parents de Vincent Lambert. En conséquence de cela, Pierre et Viviane Lambert, avec le demi-frère et la sœur du patient, ont déposé une requête à la Cour européenne des droits de l'homme.

La requête est basée sur des articles de la Convention européenne des droits de l'homme, et les appliquants citent le droit à la vie de M. Lambert et comparent l'arrêt de son alimentation à de la torture.

Les juges ont étudié le dossier de la requête, mais le jugement pourrait prendre plusieurs semaines, le temps notamment de réévaluer les résultats de l'audience de Grande Chambre.

On vous propose aussi…

Radio en ligne

Infos du jour

Either scripts and active content are not permitted to run or Adobe Flash Player version 11.4.0 or greater is not installed.

Get Adobe Flash Player
Infos du jour en vidéo 2018-01-11

Commentaires plus populaires

Aube
Aube

le developement de transport en Chine est vraiement mervailleux!

Muhoza
Muhozainternaute

Salut ! Je suis Burundaise, j'aime beaucoup l'émission du cours de chinois j'ai envi de savoir dialoguer avec quelqu'un le Chinois.

Mots clés

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise