Position actuelle:Français > Culture

Gan Zhiyou : diffuser l’art de la poterie dans le monde

2015-02-15 14:27:12 La Chine au présent

Faire renaître la poterie Fuli

« La chance ne sourit qu'aux esprits bien préparés », dixit Louis Pasteur. En 1978, Gan Zhiyou est devenu le responsable d'un centre culturel communautaire à Xiji, où il a véritablement entamé sa carrière de potier.

Et pour faire un bon pot, rien de tel qu'un bon moule ! « Les trois sortes de moules qui existaient dans ma famille, je les ai toujours vus comme des trésors. En vue de faire revivre l'art de la poterie Fuli, j'ai commencé par faire du porte-à-porte dans le village pour collectionner de vieux moules artisanaux. » C'est ainsi qu'il rencontra Gan Zhi'en, vieux potier solitaire de 85 ans. Ce fin connaisseur des « jouets » était en fait un cousin éloigné de Gan Zhiyou. Lorsque Gan Zhi'en tomba gravement malade, Gan Zhiyou s'empressa d'aller lui chercher des médicaments, puis resta à son chevet jour et nuit. Alors que le vieil homme était au seuil de la mort, il confia à Gan Zhiyou en désignant un jujubier : « En dessous, gît une ancienne cave à patates, dans laquelle j'ai dissimulé 16 moules. Ils ont été vitaux à plusieurs générations de notre village. C'est avec grand soulagement que je tiens à te les léguer. »

En possession de ces moules, Gan Zhiyou se mit en tête de reconstruire cette cave. Sans le sou, il vendit 250 kg de patates douces séchées qu'il stockait chez lui et deux parcelles de terre de sa famille. Il dépensa même les 500 yuans que son père avait économisés pour le mariage de son frère aîné. Dans les années 1980, 500 yuans permettaient de s'acheter un grand trois-pièces ! Gan Zhiyou, pleinement soutenu par ses proches, était plus que motivé. Il se disait : si je ne fais pas de la poterie, je décevrais mes ancêtres ! Mais tandis qu'il rebâtissait la cave, les parois de celle-ci se sont effondrées alors qu'il était à l'intérieur. Heureusement, les villageois sont intervenus à temps pour le mettre hors de danger. Sa jambe gauche et son bras droit gardent encore quelques cicatrices bien visibles de ce jour-là. Mais une fois rétabli, Gan Zhiyou s'était à nouveau consacré corps et âme à la reconstruction de cette cave.

Une fois celle-ci retapée, Gan Zhiyou se lança dans de laborieuses recherches sur l'art de la poterie. Pour comprendre celle de Fuli, il se mit à étudier en autodidacte 17 disciplines, dont l'archéologie, l'histoire, les arts artisanaux, l'évolution de la pensée chinoise, la calligraphie, la sculpture, le théâtre, la philologie, et même la physique-chimie. En outre, il sillona monts et rivières sur des dizaines et des dizaines de kilomètres pour rendre visite à plus d'une centaine de potiers, susceptibles de lui servir de professeurs.

Il souhaitait notamment apprendre le démoulage, étape cruciale dans la poterie. Pour ce faire, il parcourut un jour 35 km à vélo pour consulter la fabrique de pinceaux Yinping, au nord-est de Zaozhuang. « Je suis parti en toute hâte, sans même prendre d'argent sur moi. Du coup, je mourais de faim ! Et pour étancher ma soif, je buvais de l'eau en bordure des routes. Enfin, après tant d'efforts, j'avais trouvé un produit spécial pour le démoulage, que je souhaitais rapporter chez moi sur mon dos, dans un sac. Mais sur le retour, à mi-chemin, mon vélo m'a lâché. J'ai donc dû traîner mon véhicule ainsi que ce sac rempli de terre sur 20 km, à pied », raconte Gan Zhiyou, cette force de la nature.

Durant cette trentaine d'années d'études, de production et d'apprentissage, Gan Zhiyou a investi un total de 200 000 yuans dans l'extraction de la terre et dans la recherche. Mais finalement, il a trouvé le véritable sens de la poterie. Il en a produit plus de 100 sortes, qui reprennent les trois fonctions d'antan : objets rituels, ustensiles du quotidien et articles décoratifs. Respectant la méthode de production authentique des poteries Fuli, Gan Zhiyou s'est néanmoins permis des innovations audacieuses. Tout en maintenant le style artistique sobre d'autrefois, il a intégré des éléments esthétiques propres à la culture du village, cherchant la beauté dans le « vulgarisme extrême ».

On vous propose aussi…

Radio en ligne

Infos du jour

Either scripts and active content are not permitted to run or Adobe Flash Player version 11.4.0 or greater is not installed.

Get Adobe Flash Player
Infos du jour en vidéo 2018-04-02

Commentaires plus populaires

Aube
Aube

le developement de transport en Chine est vraiement mervailleux!

Muhoza
Muhozainternaute

Salut ! Je suis Burundaise, j'aime beaucoup l'émission du cours de chinois j'ai envi de savoir dialoguer avec quelqu'un le Chinois.

Mots clés

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise