Position actuelle:Français > Culture

Apprendre le chinois…dès le primaire !

2015-01-15 17:17:37 La Chine au présent

L'accueil favorable des divers intéressés

Néanmoins, les directrices d'école, bien que croyant aux bénéfices du chinois pour les enfants, avouent être un peu désarmées... « Moi-même ne parlant pas chinois, il m'est difficile de contrôler la pédagogie », confie Mme Holtzheyer.

Toutefois, toutes observent chez les petits un vif attrait pour cette discipline « exotique ». « Les enfants manifestent une curiosité naturelle pour les langues étrangères. Ils sont très motivés. Dans certains cas, ce sont les élèves eux-mêmes qui ont choisi de faire du chinois », note Mme Holtzheyer. Mme Zéboulon fait remarquer : « Il s'agit d'une langue difficile, mais les élèves l'adorent, ils s'accrochent. D'ailleurs, 90 % poursuivent son apprentissage au collège. »

Nous vérifions directement auprès d'une classe de CE2 à l'école La Genette. Quand nous leur demandons « Qui parmi vous aime les cours de chinois ? », tous lèvent la main à l'unanimité. La majorité explique qu'ils peinent un peu pour la prononciation, mais qu'écrire des caractères basiques n'est pas compliqué. Toutefois, certains s'inquiètent de la masse de travail qu'il leur reste à abattre...

Pour ce qui est de l'avis des parents, il est moins homogène, selon les dires des directrices d'école. Certains sont très contents et fiers que leurs enfants étudient une langue orientale, considérant que la maîtrise du chinois sera certainement un plus pour leur avenir ; d'autres ne comprennent pas vraiment l'intérêt d'apprendre plusieurs langues aux petits qui commettent déjà des erreurs en français. Cette catégorie de parents craint que leur enfant se sente surchargé ou que la découverte du chinois se fasse au détriment des matières traditionnelles, comme le français, les mathématiques ou l'histoire-géographie.

Des difficultés pour généraliser cette nouvelle discipline

« Le chinois est encore peu enseigné dans les écoles primaires, regrette Joël Bellassen, et ce pour des raisons objectives. Le nombre d'heures totales que doivent suivre les élèves est réglementé. Et le chinois ne peut être choisi à la place de l'anglais, devenu obligatoire. » Les établissements doivent respecter le cadre horaire imposé par l'Éducation nationale. Il peut s'avérer difficile d'intercaler 1 ou 2 h de chinois dans l'emploi du temps des écoliers. C'est notamment pour cela que des sections internationales se sont développées dans la plupart des académies, selon la volonté des recteurs. Les établissements disposant de ce statut accueillent des élèves français et étrangers, qui suivent au moins 3 h d'enseignement en langue vivante étrangère. Une quarantaine propose le chinois.

Toutefois, à l'école « traditionnelle » de La Genette, on s'est battu pour faire entrer le chinois dans la liste des disciplines enseignées. Mme Rousseau explique : « Nous ne voulions pas réduire la découverte des langues étrangères à l'anglais. Alors, en complément, nous avons mis à profit des potentiels existants. Une de nos professeurs est bilingue en espagnol, elle a enseigné cette langue aux enfants par exemple. Nous avons également invité les parents des élèves étrangers, d'où qu'ils viennent, à venir faire une brève présentation de leur langue maternelle ou dialecte devant la classe. Cette démarche ne suppose aucun frais : tous les établissements sont en mesure de faire de même pour montrer aux élèves que d'autres systèmes de grammaire, d'écriture, de pensées existent. » Néanmoins, La Rochelle ayant fait le choix de se tourner vers l'Asie-Pacifique, le chinois apparaissait comme une évidence. Elle poursuit : « Notre école a bâti un projet spécifique en 2006, s'appuyant sur le contexte géographique. Le chinois étant déjà enseigné dans certains collèges, lycées et universités de la ville, nous demandions à proposer une discipline que les élèves auraient l'occasion de poursuivre, tout comme l'anglais est imposé dans un souci de continuité de l'apprentissage. Le rectorat a trouvé ce projet fort intéressant et l'a donc ratifié. » À travers ces paroles, on comprend que pour pouvoir offrir un enseignement régulier du chinois en primaire, il est indispensable que cette langue soit déjà en option dans les niveaux supérieurs, ce qui pose souvent problème.

On vous propose aussi…

Radio en ligne

Infos du jour

Either scripts and active content are not permitted to run or Adobe Flash Player version 11.4.0 or greater is not installed.

Get Adobe Flash Player
Infos du jour en vidéo 2018-06-22

Commentaires plus populaires

Aube
Aube

le developement de transport en Chine est vraiement mervailleux!

Muhoza
Muhozainternaute

Salut ! Je suis Burundaise, j'aime beaucoup l'émission du cours de chinois j'ai envi de savoir dialoguer avec quelqu'un le Chinois.

Mots clés

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise