Position actuelle:Français > Culture

Orchestre à 12 filles : la musique entre héritage et innovation

2015-01-15 17:11:24

Par MA HUIYUAN, membre de la rédaction de la Chine au présent

Le 17 octobre dernier, l'Orchestre à 12 filles s'est produit avec succès au Théâtre Oriental de Changchun, dans la province du Jilin. Leur spectacle est un vrai régal audio-visuel : exquisément habillées, les douze belles Orientales exécutent des pièces classiques, comme La liberté ou Radetzky March sur des instruments de musique traditionnels tels que le tympanon chinois, le pipa, le erhu, la flûte de bambou, la xiao (flûte verticale chinoise), le hulusi et le duxianqin (luth à une seule corde). On a tout à fait raison de dire que la musique traditionnelle chinoise est un festin. Compte tenu des techniques déployées, on classera certainement ce concert comme un spectacle moderne : la scène, multicolore, est conçue de splendide manière, la projection de lumières varie, accompagnant la sono à l'acoustique ultra-moderne. La musique chinoise est épicée par des éléments de jazz, de latin et de rock'n'roll. La salle est comble et ne ménage pas ses applaudissements à chaque nouveau rebondissement du spectacle. De l'aveu de tous les spectateurs, cette soirée magnifique a constitué un repas copieux de nouvelle musique traditionnelle.

Orchestre à 12 filles : la musique entre héritage et innovation

Merveilles de l'Orchestre à 12 filles

L'Orchestre à 12 filles a vu le jour en juin 2001. C'est un ensemble artistique qui utilise les instruments de la musique traditionnelle pour former un spectacle de musique populaire moderne. Les membres de l'orchestre viennent d'écoles d'art chinoises prestigieuses, comme le Conservatoire central de musique et le Conservatoire de Chine. Toutes apprennent auprès de grands maîtres de la musique traditionnelle et toutes touchent à la perfection dans l'interprétation de la musique. Parmi les instruments dont elles jouent figurent les fameux instruments anciens tels que le guzheng, le yangqin (tympanon), le pipa et le erhu, et d'autres instruments moins connus, comme par exemple la flûte de bambou, la xiao, le hulusi et le duxianqin.

Le premier concert de l'Orchestre à 12 filles, Le Charme, s'est tenu à Beijing dans le Théâtre du 21e siècle le 5 octobre 2001. Il a tout de suite créé une énorme sensation dans le milieu de la musique traditionnelle et celui de la musique populaire. En 2003 déjà, elles ont commencé à se produire à l'étranger. Leur album a d'abord été présenté au Japon où dès la première journée il a dépassé les 10 000 disques vendus, un succès qui ne s'est pas démenti puisque c'est plus d'un million d'unités qui se sont arrachées les deux mois suivants. Les Douze sont presque plus célèbres désormais au Japon qu'en Chine ! En juin 2004, l'Orchestre a entamé une tournée en Asie du Sud-Est sous le titre Merveille brillante qui l'a emmené dans des pays comme Singapour, la Malaisie, la Thaïlande et l'Indonésie. Au mois d'août 2004, leur album Énergie orientale a été lancé pour la première fois en Amérique du Nord. Encore une fois un succès relatif, puisque le titre se place au 62e rang dans le classement de Billboard 200 dès la première semaine. C'est en tout cas un record parmi les groupes chinois, qui sont normalement peu goûtés en Amérique du Nord. C'est grâce à cet album que l'Orchestre à 12 filles est nominé pour les 47e Grammy Awards dans les catégories Meilleur album de musique du monde et Meilleure révélation. En deux tournées en Amérique du Nord, elles ont réussi à susciter un vif engouement pour la musique traditionnelle chinoise suite à chacun de leurs concerts.

Dans une interview accordée à La Chine au présent, Yang Yi, imprésario de l'Orchestre à 12 filles, nous livre sa vision sur la perception par les spectateurs de la musique traditionnelle chinoise. « Les spectateurs, tant ici qu'à l'étranger, ne sont pas dans leur majorité des connaisseurs de la musique traditionnelle chinoise. Mais le potentiel du marché est énorme. Les étrangers sont surtout motivés par leur curiosité pour une musique exotique, mais petit à petit ils finissent par apprécier ce type de musique. »

« Beauté et talent, traditionnel, à la mode, extraverti et patriotique » : voilà comment se décrit l'Orchestre à 12 filles. Yang Yi explique ainsi le succès de l'Orchestre : « Nous avons fait le pari de l'originalité dans la performance. Nous avons été critiquées pour notre façon d'interpréter la musique traditionnelle. On nous a accusées de rabaisser la musique chinoise au niveau de la musique pop. Et pourtant, je crois que ces critiques prouvent au contraire notre popularité. Toute culture nécessite la diversité. Le succès de l'Orchestre est dû à son approche innovante dans une forme qui renouvelle la musique traditionnelle, et aussi à l'originalité de ses compositions. L'important est de montrer sur la scène internationale l'esprit des jeunes chinois qui vivent au présent. »

On vous propose aussi…

Radio en ligne

Commentaires plus populaires

Aube
Aube

le developement de transport en Chine est vraiement mervailleux!

Muhoza
Muhozainternaute

Salut ! Je suis Burundaise, j'aime beaucoup l'émission du cours de chinois j'ai envi de savoir dialoguer avec quelqu'un le Chinois.

Mots clés

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise