Les patrimoines mondiaux

   

Le site de Zhoukoutian se trouve à une quarantaine de kilomètres au sud-ouest de Pékin. L'exploitation scientifique de cet ensemble de gisement n'a pas encore pris fin. Mais il a notamment permis de découvrir, les restes du Sinanthropus pekinensis, qui vivait au pléistocène moyen, ainsi que des vestiges d'Homo sapiens, datés de -18 000 à -11 000. Le site de Zhoukoutian n'apporte pas seulement un témoignage exceptionnel sur les sociétés humaines du continent asiatique à une époque très reculée, il illustre aussi le processus de l'hominisation dans le monde.

Les précieuses pièces découvertes à Zhoukoudian, le célèbre vestige des Hommes de Pékin dans un village près de Pékin, prouvent que nos ancêtres savaient déjà utiliser le feu et les outils de pierre il y a plus d'un million d'années.

La Chine a pu reprendre les recherches sur le site de "l'Homme de Pékin", près de 80 ans après la découverte d'ossements humains vieux d'un demi-million d'années dans les grottes de Zhoukoudian (sud-ouest de Pékin). L'UNESCO et Electricité de France (EDF) ont remis à la Chine le résultat d'une étude de sous-sol du site, dont les trois quarts n'ont jamais été prospectés. Les grottes ont été classées en 1987 "patrimoine mondial de l'humanité".Le mont Huangshan

Le mont Huangshan, situé dans la ville du même nom, dans le sud de la province de l'Anhui, a une longueur de 40 km du sud au nord, et une largeur de 30 km d'est en ouest, couvrant ainsi une superficie de 1 200 km². C'est l'un des plus beaux sites de paysage de Chine. En 1990, il a été inscrit sur la liste du Patrimoine culturel du monde en double qualité de site culturel et naturel.

Selon une légende populaire, Huangdi, ancêtre de la nation chinoise, a mené ses perfectionnements dans le mont Huangshan pour devenir finalement un immortel. L'empereur Xuanzong de la dynastie des Tang, adepte du taoïsme, a donné en 747 le nom actuel au mont. Sous la dynastie des Ming (1368-1644), le géologue Xu Xiakeest monté deux fois au sommet du mont et a écrit à son sujet : « Qui a vu les cinq monts sacrés n'a nulle envie de connaître les autres cimes ; qui a vu le Huangshan n'éprouve plus aucun plaisir à regarder les quatre autres montagnes sacrées.

Qualifié de « peinture naturelle », le mont Huangshan impressionne les voyageurs par sa configuration dangereuse et attrayante. Dans sa zone touristique, les montagnes sont superposées, avec 36 grands pics et 36 petits pics qui sont dominés par 3 sommets magnifiques : Lianhua, Kaidu et Guangming ayant tous une altitude supérieure à 1 800 mètres. On compte au total 77 cimes à plus de 1 000 mètres d'altitude.

Huangshan possède quatre atouts : pins étranges, pierre merveilleuses, mer de nuages et sources thermales. En effet, on trouve partout dans le mont des pins Huangshan. Il s'agit d'une espèce toute particulière. Les arbres centenaires se chiffrent à plus de 10 000, dont 31 comme le pin de Bienvenue aux hôtes, le pin d'Adieu et le pin du Dragon couché, sont très connus dans le pays. Les pierres du mont présentent des formes fort variées et dans la zone touristique, il y a plus de 120 rochers ayant des noms célèbres. Grâce à la hauteur du mont, à ses forêts denses et à l'abondance des précipitations, le mont est presque toujours couvert par des nuages. Enfin, les sources thermales dans le mont fournissent des eaux extrêmement pures qu'on peut utiliser pour boire et se baigner.

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise