Les patrimoines mondiaux

   

Grottes de Longmen

Situées au bord de la rivière Yi, à 13 km du sud de Luoyang (Henan), les Grottes de Longmen (Porte du Dragon) sont considérées comme l'un des plus importants sites rupestres chinois. Aujourd'hui les falaises abritent encore 1 352 grottes bouddhiques, quelques 700 niches et près de 100 000 statues.

Débutée en 494, la construction des grottes de Longmen a duré plus de 400 ans. En 494, Xiaowen de la dynastie des Wei du Nord (386-534) transporta sa capitale de Pingcheng (aujourd'hui Datong) à Luoyang et entreprit de faire réaliser un sanctuaire bouddhique sur le modèle de celui de Yunggang. Après les Wei, les différentes dynasties (Sui, Tang, Cinq Dynasties et Song du Nord) continuèrent les travaux. La grotte Fengxian, l'une des plus remarquables du site, fut exécutée de 672 à 675 par l'impératrice de Wu Zetian.

Erigée en 672 sur les ordres de l'empereur Gaozong et de l'impératrice Wu Zetian de la dynastie Tang, la grotte la plus vaste et la plus spectaculaire est le Ju Xian Si. Elle mesure 35 m de long et accueille en son centre un bouddha de 17 m de haut. Il s'agit de Vairocana, le bouddha de la Lumière infinie. Il est entouré d'Ananda et de Kaçyapa, des fidèles disciples et de deux bodhisattvas. Deux lokapalas menaçants, dont l'un piétine un démon et tient une pagode dans la main, et deux dvarapalas semblent garder ce qui fut, à l'origine, un temple.

Les grottes et niches de Longmen abritent le plus grand et le plus impressionnant ensemble d'oeuvres d'art chinoises des dynasties des Wei du Nord et Tang (316 - 907). Ces oeuvres, dont les sujets touchent exclusivement à la religion bouddhiste, représentent l'apogée de l'art chinois de la sculpture sur pierre.

Les sculptures des grottes de Longmen sont une manifestation exceptionnelle de la créativité artistique humaine.

Les grottes de Longmen illustrent la perfection d'une forme artistique séculaire, qui joua un rôle prépondérant dans l'évolution culturelle de cette région d'Asie.

Le haut niveau culturel et la sophistication de la Chine de la dynastie Tang sont contenus dans les exceptionnelles sculptures sur pierre des grottes de Longmen.Le Mont Emei et le Grand Bouddha de Leshan

A 7 km au sud-ouest de la ville d'Emeishan, se dresse le mont Emei, l'une des quatre montagnes bouddhiques de Chine. Avec une longueur de plus de 200 km, le mont a sa plus grande hauteur de 3 099 mètres d'altitude. Fort imposant, il est depuis toujours renommé de « paysage merveilleux sous le ciel ». Sous la dynastie des Han de l'Est (entre 25 et 220 de notre ère), des temples ont été construits sur le mont. A l'époque de la dynastie des Jin, le bouddhisme fut introduit dans le mon. Notamment sous les Ming et les Qing, il y avait dans le mont plus de 150 monastères et temples bouddhiques. On dit que le bodhisattva Samantabhadra a choisi le mont pour propager sa doctrine. Aussi, la plupart des temples dans le mont abritent des statues de ce bodhisattva. Aujourd'hui, les principaux sites à visiter dans le mont comprennent entre autres les temples Baoguo, Wannian, Fuhu et Xianfeng, le pavillon Qingyin, la passerelle à planches au-dessus de la rivière Heilong, la terrasse Hongchun, le lac Xixiang et le sommet d'Or. Du fait de la différence de leur altitude, le climat varie selon les sites. Entre le pied et le sommet du mont, la différence de la température est de 15 degrés. La disposition des plantes est verticale, dont les variétés s'élèvent à plus de 3 000 espèces. Le nombre d'animaux sauvages est également important. Aussi, le mont Emei est-il devenu une des zones touristiques au niveau national.

1234...>
Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise