Les fêtes traditionnelles

   

Selon des experts, cette fête remonte à la dynastie des Han (206 av. J.-C.-220). Des documents de la dynastie des Jin de l'Est (317-420) en ont fait mention. Dans des documents de la dynastie des Tang (618-907), on a inscrit la scène où l'empereur Taizong et ses impératrice et concubines dînaient ensemble dans le palais impérial le soir du 7 du 7e mois lunaire. Sous les dynasties des Song (960-1279) et des Yuan (1206-1368), il y avait dans la capitale un marché spécial pour la Soirée du 7 de la 7e lune. A l'approche de la fête, le marché était très animé. C'était une des fêtes favorites des Chinois durant les temps anciens.

Aujourd'hui, certains us et coutumes liés à la Soirée du 7 de la 7e lune se maintiennent encore dans les campagnes, mais dans les villes, ils se sont affaiblis et ont même parfois disparu. Malgré tout, la légende sur l'amour fidèle du Bouvier et de la Tisserande demeure toujours dans le cœur du peuple. Ces dernières années, beaucoup de jeunes dans les villes chinoises considèrent le jour en question comme la fête de l'Amour. Ce jour-là, le marché aux fleurs, les bars et les magasins voient leurs affluences augmenter.La fête du Double Neuf

La fête du Double Neuf a lieu au 9e jour du 9e mois lunaire (environ en octobre). Selon le YI Jing, livre ancien et mystérieux, 6 est un chiffre yin et 9 un chiffre yang. Le 9e jour du 9e mois signifie deux chiffres yang. De plus, les deux « 9 » ont une même prononciation en chinois que le mot « longévité ». Ainsi, les ancêtres chinois pensaient que c'était un jour propice qui méritait d'être célébré.

Gravir la colline le 9 du 9e mois lunaire pour s'écarter des épidémies est une coutume transmise depuis l'antiquité. D'où son autre appelation : la « fête où l'on gravit les hauteurs ». Plusieurs poèmes anciens ont donné une description de la montée de la montagne. Aujourd'hui, quand la fête arrive, beaucoup de personnes vont gravir les montagnes.

Ce jour-là, on a coutume de manger des gâteaux « double yang ». Le mot «gâteau » et le mot « montée » sont en chinois homonymiques. Leur prononciation est considérée favorable, car elle est interprétée comme « progresser davantage encore ». Parmi les autres gâteaux variés, le gâteau neuf-feuilles ou en forme de pagode est le plus recherché.

Depuis l'antiquité, les Chinois adorent le chrysanthème. En automne, les chrysanthèmes variés s'épanouissent et rivalisent de splendeur. La fête du Double Neuf est justement une bonne occasion d'admirer les chrysanthèmes. Ce jour-là, on boit aussi du vin fait de chrysanthème. Dans les temps anciens, les femmes aimaient mettre une fleur dans leurs cheveux, des branches et des feuilles étaient aussi suspendues aux portes et fenêtres pour chasser les démons.

En 1989, le gouvernement chinois a rendu officiellement le 9 du 9e mois lunaire la fête des personnes âgées. Ce jour-là, les organismes administratifs, organisations populaires et bureaux de quartiers résidentiels organisent pour les retraités des excursions en montagne, l'admiration des paysages d'automne dans des sites pittoresques ou encore des activités sportives. Beaucoup de familles offrent également aux aînés un cadeau ou les accompagnent pour faire une promenade.La fête des Bateaux-Dragon

Le 5 du 5e mois lunaire (environ en juin), les Chinois célèbrent la fête des Bateaux-Dragon, une des fêtes traditionnelles chinoises, qui possède une histoire deux fois millénaires...

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise