Ressources naturelles

   

En outre, pour faire obstacle aux tempêtes de sable et à empêcher la déperdition de sol et d'eau, on a aménagé plusieurs ceintures forestières protectrices, constituant le « rideau protecteur » comme celle des « Trois Nord » (formée des régions occidentale de la Chine du Nord-Est, septentrionale de la Chine du Nord et du nord-ouest du pays), des cours supérieur et moyen du Changjiang (Yangtse) et des régions côtières, et reboisé les monts Taihang et la plaine. Le projet des « Trois Nord », qui s'étend sur plus de 7 000 km comme une « Grande Muraille verte » et couvre une superficie de 260 millions d'ha, soit le quart de la superficie terrestre de la Chine, est reconnu comme le plus vaste programme écologique du monde.

Steppe

La steppe couvre plus de 400 millions d'ha, dont 313,33 millions sont utilisables. La Chine est parmi les pays qui possèdent le plus de steppes. La steppe naturelle s'étend principalement à l'ouest et au nord de la ligne Grand Xing'an-Yinshan-versant est du plateau Qinghai-Tibet, tandis que les prairies artificielles se trouvent principalement au sud-est du pays, et s'entrecroisent avec les forêts et les champsQuatre régions pastorales

La zone de la Mongolie intérieure, la plus grande du pays. On y trouve des races de qualité comme le cheval de Sanhe et le bœuf de Sanhe.

La zone du Xinjiang, qui élève les races de qualité telles que le mouton à laine fine du Xinjiang, le mouton à queue courte d'Altai et le cheval de Yili.

La zone du Qinghai, lieu d'origine du yack et du cheval de Hequ.

La zone du Tibet, lieu d'origine du yack.

Ressources en eau

La Chine est l'un des pays du monde où les cours d'eau et lacs sont les plus nombreux. Du fait que les fleuves majeurs prennent leur source du plateau Qinghai-Tibet et ont de grandes chutes, ils recèlent une puissante énergie hydraulique de 680 millions de kW, plaçant la Chine au premier rang mondial. Pourtant, la répartition géographique de ces ressources est déséquilibrée : 70 % se trouvent dans la région sud-ouest. En comptant les cours d'eau, le réseau hydraulique du Changjiang (Yangtse) possède la plus importante ressource d'énergie hydraulique, soit presque 40 % de la totalité du pays, celui du Yarlung Zangbo occupe la deuxième place. Les bassins du Huanghe (fleuve Jaune) et de la rivière des Perles recèlent également des ressources hydrauliques importantes.

Faune et flore

La Chine possède une faune des plus variées. On y trouve plus de 2 000 espèces de vertébrés terrestres, soit 9,8 % du total des espèces connues dans le monde, dont 1 189 d'oiseaux, 500 de mammifères, 210 d'amphibiens et 320 de reptiles. Parmi les vertébrés terrestres dont plusieurs espèces sont propres à la Chine ou se trouvent surtout en Chine, on compte 19 espèces de gallinacés dont la perdrix des bambous, le faisan à cornes, le lophura bleu et le faisan à crête blanche et à longue queue. Outre le panda géant, appelé « fossile vivant », et le cerf de Davidqui revêt une signification particulière en zoologie, on trouve aussi le takin, l'élaphode et le daim. La Chine est aussi riche en animaux industriels ; les seules espèces d'animaux à fourrure dépassent 70, soit plus de 17 % de la totalité des animaux.

À cause de la diversité des conditions naturelles, la flore chinoise est aussi très variée. Elle comprend quelque 30 000 espèces de plantes ligneuses dont 2 800 arbres de haute futaie. La Chine possède presque toutes les sortes de végétaux connues dans l'hémisphère nord. Des forêts de différents genres se trouvent dans la région humide de l'est. Du nord au sud, on rencontre la forêt de conifères à feuilles caduques correspondant à la zone glaciale tempérée, la forêt à feuilles larges caduques répondant à la zone tempérée. La forêt subtropicale s'étend sur la plus grande superficie, et dans des régions partielles survivent une petite quantité de métaséquoias, de sapins argentés et de ginkgos qui ont complètement disparu d'autres lieux du monde et sont appelés « fossiles vivants ». Dans le sud, on trouve la forêt de mousson mi-persistante, la forêt dense humide et la forêt de mangrove et on a introduit des essences tropicales entre autres caoutchouc, palmier à huile et sisal. Parmi les essences propres à la Chine, outre le métaséquoia, le sapin argenté et le ginkgo, on rencontre aussi le grévillier de montagne, le pin de Chine, le mélèze doré, le pin de Taiwan, le cyprès du Fujian et l'eucommia (famille des Rutacées).

Actualités
Informations les plus récentes Chine Monde Pays francophones Analyses
Vidéo
Infos du jour Évènements Interviews Culture chinoise